Sailing Guide

Tubuai (I. Australes)

english
english
français
français
italiano
italiano
español
español

Tubuai (I. Australes)

Characteristics

Description

Tubuai  est une île volcanique située dans l'archipel des Australes en Polynésie française. Tubuai est située un peu au-dessus du Tropique du Capricorne. L'île est au centre des Australes. Sa surface est de 45 km² et son lagon est le plus étendu des Australes (85 km², avec parfois 5 km de large). La profondeur du lagon est faible (6 à 25 m pour certains endroits).
Elle est entourée d'une barrière de corail coupée par des passes.

Huit îlots, motu en tahitien, entourent l'île :

  • Motu One (aussi appelé îlot de sable, au Nord)
  • Motu Mautaro
  • Motu Toena
  • Motu Roa (aussi appelé Motu Tapapatavae)
  • Motu Matihia
  • Motu Opai (aussi appelé îlot caillou)
  • un îlot de sable au Sud-Est sans nom
  • Îlot plat

Les îlots sont listés dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du Nord de l'île. Les noms de chacune peuvent différer dans l'écriture, celle-ci étant généralement phonétique. Les deux dernières
îles sont très souvent invisibles car recouvertes par l'eau en fonction des marées, ce qui justifie le fait que l'îlot de sable n'ait pas de véritable nom.

Le motu Opai est quant à lui le seul îlot qui ne se soit pas formé grâce au corail puisqu'il est uniquement composé de basalte, d'où son nom. Il est par ailleurs le seul affleurement de terres volcaniques autres que l'île principale.

Les alizés venant d'Est-Sud-Est sont les vents dominants. Ceux qui viennent du
Nord ou Nord-Ouest sont synonymes d'un changement de temps vers des jours plus ensoleillés. Les vitesses maximales de vent constatées n'ont cependant jamais dépassé 45 m/s.

L'île a par ailleurs été le théâtre de plusieurs cyclones bien qu'ils n'y soient pas très fréquents car en grande partie affaiblis, comme avec le cyclone Meena de 2004 qui s'était beaucoup amoindri avant d'atteindre l'archipel. Il arrive cependant que de bien plus gros frappent l'île et y produisent de nombreux dégâts. Il est même arrivé que l'îlot de sable disparaisse avant de se reformer par la suite.

Les poissons sont très nombreux, se réfugiant dans le récif où les anémones de mer existent en grande variété : poissons perroquet, mérous (oualioua), Acanthuridae (poissons chirurgien), poissons chat, poissons volant, poissons globe, mais aussi murènes, raies ou en haute mer thons, thazards, mahi-mahi. Plus rarement, on trouve des rascasses volantes ou des poissons trompette.

Quelques baleines à bosse passent même périodiquement par l'île pour se reproduire.

Mais aussi, plus dangereux, des poissons pierre ou des requins, même si ces derniers ne sont généralement pas réellement dangereux (comme le requin citron).

On trouve également diverses autres espèces marines comme les concombres de mer (de type Holothuria leucospilota] ou des poulpes. Les crustacés sont eux aussi abondants avec des langoustes, crabes et cigales de mer.

Tubuai est desservie par un avion (Air Tahiti de type ATR 72) de manière régulière au moins deux fois par semaine. Un petit navire cargo à fond plat, le Tuhaa Pae II, fait la jonction entre Tubuai, les autres îles Australes et Tahiti une fois par mois.

Tubuai, comme l'île de Rurutu, voit passer des baleines de juillet à octobre mais en plus faible quantité. Elle est de ce fait moins connue pour cela que "l'île aux baleines". Par ailleurs, on y trouve des fonds sous-marins coralliens sur lesquels on peut faire de la plongée sous-marine. Ceux-ci sont riches et variés grâce à une large barrière de corail qui abrite une faune et une flore sous-marine tropicale très diverse car très préservée de la pollution.

La pratique du surf est cependant très limitée par les récifs qui ne forment pas de grosses vagues mais qui, surtout, représentent un très grand danger par leur quasi-émergence à la surface de l'eau. De plus aucun endroit de l'île ne propose de vagues suffisamment grosse mis à part les récifs du large, ce qui représente un danger vis-à-vis du courant parfois très fort et de la proximité, pour les bateaux, du récif.

C'est en 1777 que James Cook découvre l'île de Toubouaï. Cook ne s'attardera pas sur l'île, il reconnaitra juste quelques avantages pour des navigateurs de passage en raison d'une végétation luxuriante mais précise qu'elle est inapte au mouillage en raison d'une grande barrière de corail.

C'est pour ces raisons que les mutins du Bounty s'y réfugièrent, ils évitaient ainsi d'être découverts. James Morrisson, second maître à bord du Bounty, a transmis le plus de détails sur l'île dans son journal. Il y raconte leur arrivée dans l'après-midi du 29 mai 1789 dans la baie de la plage du Tavana qui sera par la suite des événements surnommée Bloody Bay (la Baie Sanglante).
Les marins voulurent rejoindre la côte avec des embarcations mais ils reçurent des jets de pierre. Ils ripostèrent alors avec leurs mousquets et 12 Tahitiens furent tués. C'est depuis ce massacre que la baie fut surnommée Bloody Bay.
Le Bounty retourna alors à Tahiti pour un approvisionnement puis revint à Tubuai le 23 juin 1789.
Ils y amenèrent plusieurs animaux et furent accueillis par Tamatoa, le chef de Toeravetoru (aujourd'hui Mataura), cette fois-ci l'accueil fut parfait. Ils s'installèrent au fort Georges qu'ils construisirent. Celui-ci a aujourd'hui complètement disparu, seule une pancarte indique son emplacement.


Mais des tensions régnaient avec les insulaires et une violente bataille éclata dans laquelle 66 d'entre eux laissèrent la vie. Suite à ces événements, les mutins quittèrent l'île le 17 septembre 1789 pour revenir à Tahiti. Ils y laissèrent les animaux qu'ils avaient amenés. Seize des mutins dont James Morrisson (qui refera une description plus détaillée de l'île) restèrent à Tahiti, les autres se rendirent sur l'île de Pitcairn où ils restèrent définitivement.

Après le Bounty, ce n'est qu'en 1820 qu'arriveront d'autres Européens, les missionnaires de la L.M.S., en 1844, les Mormons et en 1873, l'église Sanito. Les premières conversions au protestantisme se feront autour de 1824, l'église mormone rassemblera quant à elle près de 600 adhérents en moins de 4 mois. En revanche les premiers missionnaires catholiques n'arriveront qu'en 1909 d'où un faible impact de cette religion dans l'île.

L'annexion de l'île par la France se fera en 1842 alors que l'île appartenait au roi Pomare II depuis 1819 suite à un voyage dans les Australes. Tubuai fut alors incluse dans le protectorat français de Tahiti. S'en suivit la même évolution politique que pour le reste de la Polynésie française. Ainsi l'état civil fut instauré en 1874 et la citoyenneté française fut accordée en 1880.

12/09/2009
Update
Joëlle
Tubuai (I. Australes)
Tubuai (I. Australes)
12/09/2009
Update
Joëlle
Tubuai (I. Australes)
Tubuai (I. Australes)
12/09/2009
Update
Joëlle
Tubuai (I. Australes)
Tubuai (I. Australes)
12/09/2009
Update
Joëlle
Tubuai (I. Australes)
Tubuai (I. Australes)
12/09/2009
Update
Joëlle
Tubuai (I. Australes)
Tubuai (I. Australes)
12/09/2009
Update
Joëlle
Exprimez vous

Localisation

To precisely geolocate this site. Update if necessary.
Farsvps.com tashrifatearoos