Sailing Guide

Red sea

english
english
français
français
italiano
italiano
español
español

Red sea

Characteristics

Description

Extrait de l'equipage du bateau Tololea 12 février 2006 :


« Bonjour les amis, ... La Mer Rouge est une mer très dure à naviguer, bien plus chiante que la Méditerranée.
En 3 mois nous n'avons connu qu'environ 1 semaine de temps calme. Le vent souffle à 95 % du temps de nord ou nord ouest et ne tombe pas la nuit ; à la rigueur il se calme mais pas plus. Des courants lèvent aussi les vagues et peuvent te freiner assez sérieusement.
La mer se déchaîne très vite, beaucoup plus courte qu'en Méditerranée et avec juste 20 noeuds de vent tu as déjà des vagues de 3mètres. Le corail c'est très beau en plongée mais pour les mouillages c'est très chiant et dangereux mais nous n'avons pas le choix. Quelqu'un m'a dit hier que, pour naviguer sans trop stresser en Mer Rouge, il faut être prêt a perdre son bateau et nous ne le sommes vraiment pas. De plus, tu ne peux espérer aucun secours d aucune sorte si il t'arrive quoi que ce soit a toi ou a ton bateau.
Nous avons passé le détroit de Tyran, machine à laver avec des vagues de 4 mètres contre nous. Nous avons remonté tout le Golfe d'Aqaba avec le vent, les courants et la mer contre nous, nous avons subi 45 noeuds de vent de face avec des vagues de 5 mètres minimum contre nous en pleine nuit (la nuit ou le ferry égyptien a coulé nous n'étions pas très loin de lui, mais nous ne savions pas), sans parler des 30/35 noeuds a gogo. Nous avons touché le corail une fois et avons une grosse suée mais plus de peur que de mal, le bateau n'a rien eu car nous allions très doucement. Nous avons eu des avaries, entre autre le guindeau et c'est vraiment important, le génois déchiré 2 fois, le moteur qui s'arrête soudainement en plein traversée du Golfe de Suez avec le vent et la mer contre toi (c'était des saloperies dans le gas-oil, mais ça tu ne le sais qu'après) et que ça urge de réparer car tu dois arriver au mouillage avant la nuit tombée pour pouvoir slalomer entre le corail. En plus, en dehors d'Internet sur « windgourou », il n y a pas de météo valable ici. Même le Navtex n'est pas fiable car, si il y a un coup de vent à 30 noeuds annoncé sur le Navtex, ils sont alors obligés de faire un bulletin météo toute les heures pour informer de l'évolution du mauvais temps et comme ils sont feignants comme des couleuvres, ils n'annoncent jamais ce coup de vent? ou toujours en dessous de 30 n?uds, ce qui leur évite d'envoyer un bulletin météo toutes les heures? Ou bien ils ne donnent carrément pas de météo ce jour là? c'est pratique hein ????
Tu payes un permis de naviguer mais, au mouillage tu n'as pas le droit d'aller à terre, jamais !!!! Seulement dans les marinas et il n'y en a vraiment pas beaucoup...
Et, pour finir, la perte du dinghy avec son moteur de 25CV alors que nous étions au mouillage dans un reef au nord du Soudan pendant une nuit de fort vent où nous n'avons, bien entendu, pas dormi. Alors on dit stop à toutes ces conneries. Le bateau doit rester un plaisir et dans ces conditions, pour nous, du plaisir on en a pas trouvé...
Voilà les news mais le moral est bon, je pense que nous avons pris la bonne décision, celle d'arrêter le rallye et de faire demi tour. Ici nous avons tout pour relaxer et surtout de très très bons amis qui nous ont supporté tout le long de notre remontée. De plus, à un prix très raisonnable de 150 USD par mois, la marina d'Abu Tig est la mieux de la Mer Rouge avec un directeur anglais et une secrétaire suisse qui parle couramment le français. Au moins on est compris et on se fait comprendre sans problème.
Un point positif quand même : c'est l'hiver, il fait bon et, pour la plongée, c'est le paradis, le corail et les poissons sont vraiment magnifiques.
Voilà toutes les news, Bises a vous 2
Jean-Claude et Patricia de Tololea
18/12/2007
Update
Anonymous
Exprimez vous

Localisation

To precisely geolocate this site. Update if necessary.
Farsvps.com tashrifatearoos