Sailing Guide

Antilles - West Indies

english
english
français
français
italiano
italiano
español
español

Antilles - West Indies

Characteristics

Description

Entre le continent S-Américain et Trinitad, au S, et l'Amérique du N et Porto-Rico, au N, quelques centaines d'îles et îlets s'étendent sur 400 M et constituent les Petites Antilles.

On définit généralement les Petites Antilles par opposition aux Grandes Antilles, elles constituent une longue chaîne d'îles séparant la mer des Caraïbes de l'océan Atlantique.

Les sous-divisions de l'archipel des Antilles varient selon la discipline par laquelle on les aborde (géologie, biogéographie, histoire), néanmoins un concensus existe sur la limite nord des petites Antilles au niveau de la fosse d'Anegada. Cette fosse constitue un passage de près de 50 km de largeur à l'ouest duquel se trouve les îles Vierges et les grandes Antilles. A ce titre la première et la plus méridionale île des petites Antilles est Sombrero, un îlet dépendant d'Anguilla.

Les petites Antilles sont à leur tour définies en deux sous-ensembles : les îles du Vent et les îles sous le Vent. Néanmoins, il existe une différence linguistique notable entre la langue anglaise et les autres langues occidentales (française, néerlandaise, espagnole, etc.) quant à la dénomination et le regroupement des Petites Antilles.

CLIMAT:

Le chaud climat tropical est agréablement adouci par les vents alizés de l'Atlantique N, assez constants tout au long de l'année. Ces vents sont uniquement interrompus par quelques tempêtes sur l'océan Atlantique.
Les vents de secteur E y dominent pendant toute l'année. Ils sont irréguliers de juin à novembre.
A l'intérieur des terres, le climat est peu plus chaud mais se rafraîchit avec l'altitude, tout comme l'humidité qui augmente aussi.

Cependant on y remarque deux types de saisons :

  • La saison sèche et fraîche, (décembre à juin) dite période du carême.
  • La saison humide et chaude, (juin à décembre) dite période cyclonique.
LES RAZ de MARÉE:

Ils sont fréquents à certaines périodes de l'année, aucun changement particulier dans le régime local des vents ne permet de le prévoir.
Ils sont rarement forts et provoque une houle qui rend les mouillages inconfortables.

LES DÉPRESSIONS TROPICALES: tempêtes tropicales et cyclones (au-delà de 63 n?uds)
Elles sont à craindre de juin à novembre mais surtout à partir de la mi-août et en septembre.

Ce qui annonce un cyclone: il existe de nombreux signes précurseurs, mais aucun, considéré en particulier, n'est suffisant pour prévoir l'approche et l'évolution d'un cyclone tropical:

  • baisse du baromètre
  • marées plus fortes
  • courants généraux parfois modifiés
  • ciel d'abord dégagé, puis se couvrant de cirrus en forme de crochets ou de filaments
  • houle anormalement longue et dans une direction différente de celle du vent dominant
  • changement appréciable de la direction du vent.

Les deux ou trois jours précédants l'arrivée d'un cyclone, le temps très beau et très calme permet de prendre certaines dispositions:

  • Eviter le N des Petites Antilles de juillet à novembre.
  • Gagner un abri ou "trou à cyclones"
  • Se mouiller sur plusieurs ancres disposées en étoile autour du bateau, mais toutes amarrées à l'avant du bateau.
  • Dégager le pont au maximum, démâter si possible.
  • Ne pas traîner à l'extérieur. Les pluies sont torrentielles et le vent très fort fait voler cocotiers et toits en tôle ondulée.
LES COURANTS:

Ils portent généralement à l'W, surtout dans les canaux (passages entre deux îles). Ils sont plus ou moins forts selon l'endroit où l'on se trouve. Ce courant "équatorial" dominant se heurte à certaines heures aux courants de marée et donne une mer hachée et courte. Ce phénomène est particulièrement sensible dans le S des Petites Antilles autour de Grenade, également au S de Ste-Lucie et dans le canal entre St-Vincent et Bequia.
On compte deux hautes mers et deux basses mers par 24 h, avec un décalage journalier d'environ 50 minutes. Ces marées ont un faible marnage, ne dépassant pas 1 m. La mer est plus haute sur la côte E (souvent inhospitalière pour les bateaux) que sur la côte W.
Les heures des marées sont indiquées dans les quotidiens locaux.

FORMALITÉS:


Une entrée et une sortie ("clearance" en anglais), comprenant des formalités de douane et de police, sont obligatoires dans chaque île ou chaque groupe d'îles. Les contrôles sont nombreux et les amendes pour infraction peuvent aller jusqu'à la confiscation du bateau.
Les formalités doivent être accomplies par le capitaine du bateau et lui seul. L'équipage et les clients débarquent après.
Quand vous arrivez en vue d'une île, envoyez le pavillon Q (demande de la libre pratique) à babord et le pavillon de courtoisie à tribord.
Au bureau de douane et d'immigration, présenter:

  • listes d'équipage en plusieurs exemplaires (noms, prénoms, dates et lieu de naissance)
  • passeport de l'équipage et des passagers
  • papiers du bateau
  • argent (monnaie locale ou Dollars US). Dans les îles françaises les formalités sont gratuites ainsi que dans les îles Vierges américaines.
28/12/2009
Update
Joëlle
Exprimez vous

Localisation

To precisely geolocate this site. Update if necessary.
Farsvps.com tashrifatearoos