Sailing Guide

NE Atlantic Ocean

english
english
français
français
italiano
italiano
español
español

NE Atlantic Ocean

Characteristics

Description

The Atlantic Ocean is the second-largest of the world's oceanic divisions; with a total area of about 106.4 million square kilometres (41.1 million square miles), it covers approximately one-fifth of the Earth's surface.
The Atlantic Ocean has irregular coasts indented by numerous bays, gulfs, and seas. These include Norwegian Sea, Baltic Sea, North Sea, Labrador Sea, Black Sea, Gulf of St. Lawrence, Bay of Fundy, Gulf of Maine, Mediterranean Sea, Gulf of Mexico, and Caribbean Sea.
The surface is usually covered with sea ice in the Labrador Sea, Denmark Strait, and Baltic Sea from October to June. There is a clockwise warm-water gyre in the northern Atlantic, and a counter-clockwise warm-water gyre in the southern Atlantic.
31/07/2011
Update
atb06
L'Océan Atlantique est la deuxième division océanique   du monde  avec un total d'environ 106.4 millions de kilomètres carrés (41.1 millions de miles carrés), il couvre environ un cinquième de  la surface de la Terre.

Il est souvent partagé entre l'Atlantique N et l'Atlantique S, suivant un courant marin qui se situe vers 8° de latitude N.

Il y a un courant d'eau chaude tournant dans le sens  des aiguilles d'une montre  dans l'Atlantique du Nord et en sens inverse dans l'Atlantique du sud.


Pour une plus grande clarté, la Méditerranée et la Mer Noire  ne sont pas intégrées dans la surface de l'Océan Atlantique.

METEO:

Du fait que certaines régions de l'Atlantique, comme la ceinture équatoriale, sont des zones de faible pression toute l'année, tandis qu'en d'autres points les maxima et les minima se déplacent suivant les saisons, il résulte que certains vents ont un caractère de constance très marqué, tandis que d'autres sont beaucoup plus variables. A quelques degrés au Nord de l'équateur, sur une bande qui pendant l'été de l'hémisphère Nord remonte jusqu'à 12° ou 14° de latitude, on trouve entre l'Afrique et l'Amérique la zone des calmes équatoriaux, où ne règnent que des vents faibles et variables qui souvent cessent complètement de souffler.

Au Nord de cette région, l'alizé du Nord-Est souffle toute l'année; en hiver il commence entre 30° et 25°de latitude Nord; en été son origine remonte environ de 2,5° vers le Nord. En hiver, il descend jusqu'à l'équateur sur la côte américaine, mais sur la côte d'Afrique il ne franchit jamais le 5° latitude Nord.

L'alizé du Sud-Est est plus constant et plus fort que celui du Nord-Est, parce que le foyer d'appel, la zone des calmes équatoriaux, est située au Nord de l'équateur.
En hiver, quand le Soleil s'avance le plus loin vers le Sud, l'alizé du Sud-Est commence sur la côte américaine à la latitude, de Rio de Janeiro (25°) et sur la côte d'Afrique dès le cap de Bonne-Espérance,par 30° de latitude Sud. En toute saison, il franchit l'équateur,ce qui fait qu'en été surtout il arrive à se confondre avec l'alizé du Nord-Est, la résultante des deux forces donnant une direction unique vers l'Ouest, tandis que sur là côte africaine il se transforme en vent du Sud et du Sud-Ouest à cause du puissant appel d'air produit par l'échauffement du Sahara. Au Nord et au Sud des régions d'alizés se trouvent deux bandes de largeur très variable suivant les saisons, les zones de calmes tropicaux, et qui sont caractérisées par des vents variables encore plus que par des calmes.

Dans le Nord de l'Atlantique le régime des vents est déterminé toute l'année par le centre de hautes pressions constantes des Açores : en hiver, par suite de la grande étendue de la zone des basses pressions, du Groenland à l'Europe, les vents soufflent du Sud, de l'Ouest et du Sud-Ouest, avec une prédominance marquée de cette dernière direction. En été, la région des minima progresse vers le Nord-Ouest en se rétrécissant, et sur toute la partie septentrionale de l'Atlantique les vents soufflent du Sud-Ouest.

Dans l'Atlantique Sud, pendant l'hiver, les plateaux sud-africains sont fortement échauffés, et comme il y a en même temps une zone de fortes pressions non loin de la côte d'Afrique, les vents viennent de l'Ouest dans la partie orientale; en été, la direction du vent n'est pas sensiblement modifiée. Du côté de l'Amérique, la direction du vent est surtout causée en hiver par l'échauffement du plateau brésilien et les vents convergent vers la côte. En été, la zone des basses pressions qui règne vers le 60e parallèle appelle des vents de Nord-Ouest; ces vents s'infléchissent de plus en plus de l'Ouest à l'Est, en descendant vers le Sud, jusqu'à prendre une direction parallèle à l'équateur. Vers 50°, ces vents d'Ouest sont très violents et soufflent toute l'année ce sont les grands frais d'ouest.




20/03/2015
Update
NE Atlantic Ocean
Atlantic Ocean
19/03/2015
Update
Joëlle
Entre le Groenland et la mer du Nord, l'Atlantique est séparé de l'Océan Arctique par le seuil de Wyville-, zone relativement peu profonde (entre 300 et 1250 m) et de laquelle émerge l'Islande.

Au Nord, c'est-à-dire déjà dans l'océan Arctique, on trouve le bassin de Norvège, qui est barré par la crête de Jan Mayen.
Au Sud, le seuil est prolongé par deux rides sensiblement parallèles à la dorsale de Reykjanes : le banc Hatton et le (plateau de Rocfall).

La plaque Nord-américaine.

Le plateau continental autour du Groenland méridional est relativement étroit et cède vite la place à deux plaines allongées dont les profondeurs dépassent les 3000 m, le bassin d'Irminger à l'Est et le bassin du Labrador à l'Ouest.

Ces plaines se prolongent au Sud, par le bassin de Terre-Neuve (entre 4500 et 5000 m), au pied du banc de Terre-Neuve (quelques dizaines de mètres de profondeur, avec des zones à mois de 10 mètres). 

Au Sud de Terre-Neuve, la cuvette de l'Atlantique Nord atteint des profondeurs de 5000 m à 6000 m-: c'est la plaine abyssale de Sohm, qui se prolonge dans la mer des Sargasses et n'est d'ailleurs pas dépourvue de reliefs.
A l'Ouest de cette mer, au pied du plateau continental des Etats-Unis (plateau de Blake), on trouve la plaine d'Hatteras (plus de 5400 m de profondeur), puis au Nord des Antilles la plaine de Nares, aux profondeurs du même ordre, et qui est séparée de la plaque Caraïbe par lafosse de Porto Rico où l'on trouve le point le plus profond de tout l'océan Atlantique : Milwaukee Deep, à 8605 m.

La partie septentrionale de la plaque Sud-Americaine.

Entre les Antilles et l'équateur lee relief des fonds de l'Atlantique Nord est marqué principalement par le Bassin de Guyane, profond en général de 4000 à 5000 m, bordé au Sud par la crête de Ceara, qui culmine à 2730 m.

La plaque Eurasiatique

Si l'on considère maintenant la partie orientale de l'Atlantique Nord, on trouve d'abord, au Nord, le plateau continental, qui prend le nom deplate-forme Celtique (en moyenne autour de 150 m de profondeur), supporte les îles Britanniques et qui se prolonge vers l'Est dans la mer du Nord, avec des hauts fonds comme le Dogger bank.

Plus au Sud, on peut signaler le bassin de l'Europe de l'Ouest dont le golfe de Gascogne constitue le prolongement oriental. Celui-ci considéré dans sa plus grande étendue, et qui peut atteindre en certains points une profondeur de plus de 5100 m, le Nord étant borné par le socle continental de la Bretagne  et des îles Britanniques (plate-forme celtique) et le Sud occupé par le plateau du Travailleur; mais entre ces deux régions de faible profondeur s'avance une dépression bien marquée, qui se rétrécit de plus en plus et forme, en face de l'Adour, legouf du cap Breton, profond de 4800 m. 

Enfin,deux petites dépressions, au large des côtes du portugal, le bassin Ibérique, dominé à l'Ouest par l'escarpement de Galice, et lebassin du Tage , bordé au Sud par la chaîne de Gorringe, atteignent des profondeurs de 5200 à plus de 5600 m.       

Ces deux plaines abyssales sont séparées par un massif de collines qui forment la terrasse des Princes d'Avis.

La partie septentrionale de la plaque Africaine.          

Le relief sous-marin au large des côtes d'Afrique de l'Ouest s'organise autour de trois plaines abyssales : le bassin des Canaries, le bassin du Cap-Vert , au centre duquel émergent les îles du même nom, et le bassin de Sierra-Leone.
La profondeurs du bassin des Canaries, généralement comprises entre 4000 et 5000 m, se rapprochent dans la partie occidentale des 8000 m.
Celles du bassin du Cap Vert sont globalement moins importantes, le relief étant fortement affecté par plusieurs zones de fractures.
Quant à la profondeur du bassin du Sierra Leone, elle est de l'ordre de 5000 m, sauf à l'Ouest où un massif de collines porte la profondeur moyenne autour de 1600 m.

23/03/2015
Update
Atb
NE Atlantic Ocean
Atlantic Ocean
23/03/2015
Update
Atb
Exprimez vous

Localisation

To precisely geolocate this site. Update if necessary.
Farsvps.com tashrifatearoos